Retour

 


 

 L'église Saint Maurice de Lille  abrite un des deux seuls vitraux de France représentant Charles de Foucault. Le second se trouve au Sacré Coeur de Montmartre à Paris.

Voici la présentation de cet homme béatifié à Rome le 13 novembre 2005

 

« Crier l’évangile par toute ma vie »

Vitrail de Charles de Foucauld - 307.3 ko
Vitrail de Charles de Foucauld
 

Ce mois-ci, a eu lieu, le 13 novembre la béatification de Charles de Foucauld. L’occasion pour nous de parler un peu de cet homme, de sa vocation mais également des fraternités qui s’inspirent de sa spiritualité.
Charles de Foucauld est une grande figure du désert nord saharien. Né en 1858. Perdant la foi à l’adolescence, il fait cette prière : « Mon Dieu, si vous existez, faites-le moi connaître »... et il se convertit en 1886. « Aussitôt que je crus qu’il y avait un Dieu, je compris que je ne pouvais pas faire autrement que de ne vivre que pour lui... ». Sa vocation est « dimiter la vie du Christ à Nazareth ». Il s’agit pour lui de mener une vie très pauvre essentiellement consacrée à la prière et aux travaux physiques. Ce qu’il fait dans le désert auprès des Touaregs à Tamanrasset.
Aujourd’hui de petites équipes se réunissent régulièrement pour partager, échanger, prier ensemble, mais surtout vivre selon les intuitions de Charles de Foucauld. D’ailleurs ces intuitions ne sont-elles pas celles que nous essayons de vivre à Saint-Maurice ? Ce missionnaire qui ne pouvait prêcher le christianisme aux Musulmans du Hoggar à la manière des missionnaires de l’époque nous montre l’exemple en « Criant l’évangile par toute sa vie ». Il semait l’évangile jour après jour par sa présence auprès des gens du désert. « Je veux habituer tous les habitants, chrétiens, musulmans, juifs et autres, à me regarder comme leur frère, leur frère universel ». Dans cette conception de la mission, ni tiédeur ni lâcheté ni refus de dire sa foi ; au contraire, un grand désir : « Mon Dieu, faites que tous les humains aillent au ciel » accompagné d’un grand respect à la fois pour l’action de Dieu et du cheminement de chacun.

D’après Monique Héliot (Site de St Maurice à Lille)